lettre de démission conseiller municipal

Lettre de démission conseiller municipal

La décision de démissionner en tant que conseiller municipal est une étape importante, mais qui peut très vite impacter la dynamique politique locale. Ainsi, il est nécessaire de rédiger une lettre de démission dans les formes, afin d’expliquer ce qui motive votre démission, et prévenir de celle-ci. Cependant, il est vrai que la rédaction de cette lettre n’est jamais aisée. Ainsi, nous vous proposons quelques conseils pour celle-ci, ainsi qu’un modèle, qui pourrait vous servir de base, afin de vous simplifier la vie.

Modifié le 5 Février 2024

[Votre prénom] [Votre nom]

[Votre adresse]

[Code Postal] [Ville]

[Pays]

[Téléphone]

[Adresse e-mail]


[Date]


Conseil Municipal de [Ville]

[Adresse]

[Code Postal] [Ville]

[Pays]


Objet : Lettre de démission


Madame, Monsieur,


Par la présente, je vous informe de ma décision de démissionner de mon poste de conseiller municipal au sein de la ville de [Ville].


En accord avec les dispositions légales en vigueur, je respecterai un préavis de [nombre de jours de préavis] jours, conformément à mes engagements en tant que conseiller municipal.


Je tiens à exprimer ma gratitude pour la confiance que vous m'avez accordée en me permettant de servir la communauté en tant que conseiller municipal. J'ai apprécié travailler avec mes collègues et contribuer au développement de notre ville.


Je m'engage à assurer une transition en douceur pour mon successeur et à transmettre toutes les informations nécessaires pour garantir la continuité des projets en cours.


Je vous prie de bien vouloir prendre acte de ma démission à compter de la date de réception de cette lettre.


Je vous remercie pour votre compréhension et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations respectueuses.


[Votre nom] [Votre prénom]


[Signature]

4.5

(2 notes)

Comment envoyer votre Lettre de démission conseiller municipal ?

Personnalisez votre lettre de démission conseiller municipal en moins de 3minutes pour un envoi simple ou recommandé avec AR.
Le courrier est imprimé et posté dans la journée pour toute commande passée avant 17 heures.
Garantie satisfait ! En cas de problème avec votre envoi, nous le postons à nouveau gratuitement pour vous.

photo de profile de Anna

Écrit par Anna

Rédactrice en chef chez modele-lettres.com

printer

Imprimé dans la journée

Imprimé dans la journée pour toute
commande passée avant 18h.

printer

Service basé en France

Imprimé en France dans notre centre
d’impression en Creuse.

printer

Satisfait ou ré-imprimé !

Un problème ? Nous postons à nouveau
gratuitement pour vous.

La démission volontaire du conseiller municipal

La procédure de démission d'un membre du conseil municipal

La démission d’un conseiller municipal doit être adressée au maire ou à un élu de la commune qui occupe cette fonction temporairement. La demande de démission se fait par courrier, de préférence par lettre recommandée ou contre signature (décharge). Il faut impérativement que la lettre arbore la date et la signature du démissionnaire. Afin d’éviter toute sorte de litiges, il reste très vivement recommandé de conserver un duplicata de la lettre de démission.

Lorsque le maire reçoit la lettre, il doit normalement prendre acte et notifier le démissionnaire qu’il a reçu le document. Le maire de la commune doit également signaler au préfet que le conseiller municipal met fin à ses fonctions et fournir une copie du courrier. Soulignons que le maire n’est pas dans l’obligation d’accuser réception du courrier, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle une lettre avec accusé de réception ou contre décharge apparaît plus pertinente.

Lors de la réception de la lettre de démission d’un conseiller municipal, il appartient au maire de vérifier que le courrier est bien issu du conseiller démissionnaire. En outre, la lettre de démission ne doit laisser aucune place au doute sur la volonté du conseiller de quitter le conseil.

Lorsque plusieurs membres du conseil municipal sont en désaccord avec le maire, ils peuvent opter pour une démission collective. Dans cette situation, les démarches sont identiques à une démission volontaire personnelle. Toutefois, il apparaît impératif que le courrier de démission comporte la signature manuscrite de chacun des démissionnaires.

À savoir

Conformément au principe de liberté fondamentale, le maire est dans l’incapacité de refuser la démission d’un conseiller.

Les délais de démission d'un conseiller municipal

La démission d’un élu prend effet dès réception de la lettre par le maire et s’avère définitive. C’est-à-dire, qu’une fois la lettre reçue, le démissionnaire n’est plus en mesure d’annuler se demande. Son mandat cesse aussitôt et il ne peut plus participer aux délibérations du conseil ni aux réunions de celui-ci.

Le maire est tenu d’informer le préfet, mais rien ne l’empêche de demander à un élu qui souhaite quitter le conseil municipal d’exprimer ses raisons au cours d’un entretien.

Le membre du conseil voulant partir peut indiquer au maire qu’il souhaite que sa démission entre en vigueur à une date ultérieure.

Quels sont les motifs pour démissionner en tant que conseiller municipal ?

Les motifs pour démissionner en tant que conseiller municipal peuvent être variés, allant des raisons personnelles aux désaccords politiques. Ainsi, lors de la rédaction de votre lettre de démission, il est essentiel d'expliquer ces motifs, afin d’assurer une compréhension claire de la décision auprès des collègues et de la communauté.

La démission d’office prononcée par le juge administratif

Les conditions de démission

La démission d’un conseiller municipal peut émaner d’un juge administratif. Cette démission d’office survient lorsqu’un membre du conseil municipal n’accepte pas de remplir les fonctions qui lui sont dues. Dans cette situation, c’est au maire de saisir le tribunal administratif. Le refus doit être manifeste avec :

  • Une lettre de refus au maire ou une déclaration publique, par exemple pendant un conseil municipal ;
  • Une absence persistante à une fonction malgré une mise en garde de la part du maire.

Le maire reste aussi dans la possibilité de saisir le juge quand il estime que le conseiller n’a pas fourni de justificatif valable pour son absence. Attention, car si on considère qu’un arrêt de travail représente une excuse valide, il n’en va pas de même pour les charges de famille (décision du 30 décembre 2004 de la Cour Administrative d’Appel de Versailles).

Quoi qu’il advienne, le maire doit avertir le conseiller municipal que son refus ou son attitude vont entrainer une démission d’office.

Pour information, le fait de ne pas participer de façon assidue aux réunions du conseil municipal ne peut pas motiver une démission d’office (loi du 2 mars 1982).

Les délais de démission pour un conseiller municipal

Lorsque le maire prend note du refus, il dispose d’une durée de 1 mois pour se rapprocher du tribunal administratif à partir du moment ou le refus survient. D’autre part, le tribunal administratif doit également statuer sur la situation dans un délai de 1 mois.

Lorsque le juge opte pour la démission d’office, le conseiller municipal est notifié de la décision par le greffier. Le démissionnaire possède ensuite 1 mois pour faire appel de la décision du tribunal administratif. Si sa requête auprès de la Cour Administrative d’Appel ne lui donne pas gain de cause et que le jugement définitif ne va pas en sa faveur, il n’est pas possible pour le conseiller municipal d’être à nouveau élu durant une année complète.

Rédaction d'une lettre de démission conseiller municipal : pourquoi est-ce important ?

Rédiger une lettre de démission en tant que conseiller municipal est important, car cela offre une communication formelle et explicite des motifs de la démission, contribuant ainsi à maintenir la transparence et le respect au sein du conseil municipal.

Comment se présente une lettre de démission conseiller municipal ?

Une lettre de démission en tant que conseiller municipal doit débuter par une salutation formelle, indiquer clairement la décision de démissionner, fournir une explication concise des motifs, et exprimer sa gratitude envers l'opportunité de servir la communauté. La lettre doit se conclure de manière professionnelle et ouverte à la collaboration future.

Modèle de lettre conseiller municipal pour démission

Nom et adresse
Cher [Nom du Maire],
Je vous adresse cette lettre pour vous informer de ma décision de démissionner de mon poste de conseiller municipal au sein de [Nom de la ville], avec effet à partir du [Date de démission].
Cette décision n'a pas été prise à la légère. En effet, après une réflexion approfondie, j'ai conclu que c'était la meilleure décision pour [Motifs de la Démission]. Je tiens à exprimer ma gratitude envers la communauté et mes collègues pour l'opportunité d'avoir servi.
Je reste ouvert à collaborer pendant la période de transition et à soutenir le conseil dans toute initiative future. Je tiens à vous remercier pour votre compréhension.
Cordialement,
[Votre nom]

Bon à savoir

Tout conseiller municipal démissionnaire perd son statut, le cas échéant, de conseiller communautaire. En effet, le code électoral stipule que tout conseiller communautaire se doit d'être conseiller municipal avant tout.

Frequently asked questions

Combien de temps avant ma démission en tant que conseiller municipal dois-je en informer le conseil ?

Quels sont les engagements après avoir soumis ma lettre de démission en tant que conseiller municipal ?

Comment maintenir des relations positives après la démission en tant que conseiller municipal ?