lettre de démission période d'essai

Lettre de démission période d'essai

De nos jours, la plupart des employeurs imposent une période d’essai à leurs nouveaux salariés, afin de s’assurer que l’embauche convient tant au patron qu’à l’employé. Cependant, il est possible d’effectuer une rupture de son contrat à tout moment, même à l’essai. Dans ce cas, il faut alors rédiger une lettre de démission période d’essai afin de la transmettre à son employeur.

Modifié le 29 Janvier 2024

[Votre prénom] [Votre nom]

[Votre adresse]

[Code Postal] [Ville]

[Pays]

[Téléphone]

[Adresse e-mail]


[Date]


Service Ressources Humaines

[Adresse]

[Code Postal] [Ville]

[Pays]


Objet : Lettre de démission période d'essai


Madame, Monsieur,


Par la présente, je vous informe de ma décision de mettre fin à ma période d'essai au sein de votre entreprise.


En effet, après avoir minutieusement réfléchi, j'ai pris la décision de ne pas poursuivre ma collaboration au-delà de cette période d'essai.


Je tiens à vous remercier pour l'opportunité qui m'a été donnée de travailler au sein de votre entreprise et pour l'accueil chaleureux que j'ai reçu de la part de toute l'équipe.


Je reste à votre disposition pour organiser les modalités de mon départ et pour effectuer toutes les tâches nécessaires afin de faciliter la transition.


Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.


[Votre nom] [Votre prénom]


[Signature]

5

(1 notes)

Comment envoyer votre Lettre de démission période d'essai ?

Personnalisez votre lettre de démission période d'essai en moins de 3minutes pour un envoi simple ou recommandé avec AR.
Le courrier est imprimé et posté dans la journée pour toute commande passée avant 17 heures.
Garantie satisfait ! En cas de problème avec votre envoi, nous le postons à nouveau gratuitement pour vous.

photo de profile de Anna

Écrit par Anna

Rédactrice en chef chez modele-lettres.com

printer

Imprimé dans la journée

Imprimé dans la journée pour toute
commande passée avant 18h.

printer

Service basé en France

Imprimé en France dans notre centre
d’impression en Creuse.

printer

Satisfait ou ré-imprimé !

Un problème ? Nous postons à nouveau
gratuitement pour vous.

Qu'est-ce qu'une période d'essai ?

Lorsque l'on débute un nouvel emploi, il est d'usage d'effectuer une période d'essai. Ce délai est un temps d'évaluation réciproque entre l'employeur et l'employé, afin de s'assurer de la pérennité de l'embauche. En effet, pendant la période d'essai, l'entreprise pourra évaluer les compétences et la personnalité du nouvel employé, afin de s'assurer qu'il convienne au poste prévu. De son côté, le salarié pourra évaluer son nouvel employeur et son environnement de travail, et voir si le poste lui convient. Ainsi, même si la période d'essai peut parfois être intimidante pour un travailleur, elle est bénéfique pour lui comme pour l'entreprise. De plus, la période d'essai varie en fonction du type de poste, de la durée du contrat de travail et de la convention collective de l'entreprise. Enfin, si l'employeur estime ne pas avoir pu évaluer correctement son employé lors de la période d'essai, il peut choisir de la renouveler, pour un délai n'excédant pas la première.

Les motifs pour démission pendant la période d'essai

La rupture d'une période d'essai ne nécessite aucune raison quelconque de la part de l'employeur ou du salarié. Cependant, elle doit être expliqué. Globalement, elle est appliquée quand l'employeur considère que le salarié ne possède pas les compétences professionnelles pour le poste ou alors que le salarié se rend compte que le poste occupé ne répond pas à ses attentes. Il se peut aussi qu'une opportunité plus avantageuse s'est présenté à l'employé dans une autre entreprise comme il a postulé à plusieurs offres d'emploi. Dans ces cas précis, il est possible de mettre fin au contrat qui lie les deux parties.

Le délai de prévenance, c'est quoi ?

Le délai de prévenance correspond au délai de préavis de départ lors d'une rupture de la période d'essai. Lorsque la lettre de démission est à l'initiative de l'employé, ce délai est compris entre 24h et 48h selon son ancienneté dans l'entreprise. Au contraire, si c'est l'employeur qui rompt le contrat pendant la période d'essai, le délai de prévenance est plus long. Pour une période d'essai de moins de huit jours, il sera de 24h. Entre huit jours et un mois d'ancienneté, le délai de prévenance sera de 48h. Toutefois, entre un mois et trois mois de présence dans l'entreprise, l'employeur devra respecter un temps de deux semaines. De même, le délai de prévenance sera d'un mois si la période d'essai dure depuis plus de trois mois.

L'employeur peut-il rompre la période d'essai ?

Pendant les premières semaines d'embauche, un salarié peut envoyer une lettre de démission période d'essai à son employeur. Toutefois, ce dernier peut également choisir de rompre le contrat de travail de son nouveau salarié durant ce temps d'évaluation. Comme l'employé, le chef d'entreprise n'a pas à justifier de motif particulier pour une rupture de période d'essai. Mais il doit néanmoins respecter certaines procédures en cas de faute grave de l'employé (application d'une mesure disciplinaire) ou dans le cadre d'une embauche d'un salarié protégé (intervention de l'inspection du travail).

Quelle est la durée obligatoire du préavis d'un salarié en CDI ?

Dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée, le préavis de départ obligatoire d’un employé est généralement d’un mois. Toutefois, ce délai diffère lorsque le salarié est encore en période d’essai dans l’entreprise. En effet, la lettre de démission période d’essai peut être envoyée quelques jours seulement avant le départ effectif de l’employé. Si ce dernier est en poste depuis moins de huit jours, il pourra quitter l’entreprise 24H après avoir annoncé sa volonté de rompre son contrat. S’il est en poste depuis plus de huit jours, son départ pourra être effectué 48H après la réception par l’employeur de sa lettre de démission. Ces préavis relativement courts permettent ainsi aux salariés de démissionner rapidement si le poste ou les conditions de travail prévus par le contrat ne leur convient finalement pas, ou s’ils ne sont pas respectés.

Lorsque c’est l’employeur qui met fin à la période d’essai, le délai de préavis varie en fonction de l’ancienneté du salarié. Si l’employé a moins de huit jours dans l’entreprise, le délai prévu est de 24 heures. S’il est en poste depuis plus de huit jours et moins d’un mois, son préavis sera de 48 heures. Si le salarié travaille depuis un mois en période d’essai, il dispose d’un délai de 2 semaines pour quitter l’entreprise. Enfin, s’il a plus de trois mois d’ancienneté, son préavis de départ sera d’un mois. Ainsi, le délai imposé aux employeurs est plus long que celui prévu pour la période d’essai. Mais il permet, de cette manière, aux salariés d’anticiper leur départ et, éventuellement, de candidater à d’autres emplois.

Rappel

En cas de CDI, la durée de votre période d’essai est de 2 mois ou 4 mois maximum car celle-ci peut être renouvelée une fois. Si vous êtes cadre, la période d'essai est de quatre mois, renouvelable une seule fois donc huit mois au total.

Comment rédiger sa lettre de démission période d’essai ?

Même s’il est possible de mettre fin à une période d’essai sans motif spécifique, il est nécessaire de rédiger un document attestant de sa volonté de quitter l’entreprise. Cette lettre de démission pendant la période d’essai actera ainsi la décision de l’employé quant à son départ et confirmera la rupture de son contrat avec l’entreprise. De la même manière, cela lui assurera le paiement de son solde (s’il en a accumulé) et le respect des procédures de fin de contrat. De ce fait, il est important de rédiger sa lettre de démission comme tout document officiel, en incluant ses informations personnelles et coordonnées, l’objet de sa lettre, le préavis de départ, la signature et le paraphe. De plus, il est recommandé de transmettre sa lettre par recommandé avec accusé de réception. Même s’il vaut mieux prévenir son responsable de vive voix avant d’envoyer un tel document, il est préférable de s’assurer de sa bonne réception par ce dernier.

Autre exemple de lettre de démission période d’essai

Afin de simplifier la rédaction de la lettre de démission période d’essai, il est possible d’utiliser un modèle préexistant et de remplir les champs vides.

[Prénom et nom du salarié]

[Adresse postale du salarié]

[Code postal et commune]

[Nom de l’entreprise]

[Prénom et nom du responsable]

[Fonction du responsable]

[Adresse de l’entreprise]

[Code postal et commune]

[Lieu et date de rédaction de la lettre de démission période d’essai]

Objet : Lettre de démission période d’essai

[Madame ou Monsieur],

Par cette lettre, je vous informe de ma volonté de mettre fin à ma période d’essai pour le poste de [Intitulé du poste] dans votre entreprise [Nom de l’entreprise].

Comme le prévoit l’article L. 1221-26 du Code du travail, je dois respecter un délai de prévenance avant de quitter mes fonctions, qui est de [Indiquer s’il s’agit de 24h ou de 48h en fonction de l’ancienneté de l’employé, soit plus ou moins de huit jours dans l’entreprise]. De ce fait, je quitterai l’entreprise le [Indiquer la date de départ prévue en fonction du préavis].

Suite à la bonne réception de cette lettre de démission période d’essai, je vous prie de préparer les documents de fin de contrat, tels que mon dernier bulletin de salaire, son règlement, mon certificat de travail, mon attestation Pôle Emploi et mon reçu pour solde tout compte.

Je vous prie d’agréer, [Madame ou Monsieur], de mes salutations respectueuses.
[Prénom et nom de l’employé]
[Signature de l’employé]

Attention

Démissionner lors de votre période d'essai ne vous donnera pas accès au droit du chômage car vous vous retrouvez sans travail de par votre propre chef. Prenez ainsi des précautions avant de prendre une telle décision.

Frequently asked questions

Comment envoyer sa lettre de démission période d’essai ?

Que faire si je suis à la fin de ma période d’essai ?