lettre de démission CDD

Lettre de démission CDD

Vous avez signé il y a peu un CDD et vous souhaitez désormais y mettre un terme tant cette nouvelle activité ne correspond pas à vos attentes. Alors, le mieux que vous ayez à faire pour vous en sortir au plus vite, c’est de parlementer avec votre supérieur afin qu’il facilite cette rupture de contrat. Et puisqu’on n’est jamais trop prudent(e), il vous est aussi conseillé de lui faire parvenir une lettre de démission CDD.

Modifié le 29 Janvier 2024

[Votre prénom] [Votre nom]

[Votre adresse]

[Code Postal] [Ville]

[Pays]

[Téléphone]

[Adresse e-mail]


[Date]


Service des Ressources Humaines

[Adresse]

[Code Postal] [Ville]

[Pays]


Objet : Lettre de démission d'un contrat à durée déterminée


Madame, Monsieur,


Par la présente, je vous informe de ma décision de démissionner de mon poste au sein de votre entreprise, conformément aux dispositions de mon contrat à durée déterminée.


Mon contrat porte le numéro [numéro de contrat] et a été signé le [date de début du contrat]. La durée initiale de ce contrat est de [durée du contrat].


Ma démission prendra effet à compter du [date de fin de contrat souhaitée]. Je respecterai ainsi le préavis de [durée du préavis] prévu par la loi.


Je tiens à vous remercier pour l'opportunité qui m'a été donnée de travailler au sein de votre entreprise. J'ai beaucoup appris et je suis reconnaissant(e) des expériences acquises.


Je reste à votre disposition pour organiser les modalités de mon départ et pour effectuer toutes les démarches administratives nécessaires.


Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.


[Votre nom] [Votre prénom]


[Signature]

5

(1 notes)

Comment envoyer votre Lettre de démission CDD ?

Personnalisez votre lettre de démission cdd en moins de 3minutes pour un envoi simple ou recommandé avec AR.
Le courrier est imprimé et posté dans la journée pour toute commande passée avant 17 heures.
Garantie satisfait ! En cas de problème avec votre envoi, nous le postons à nouveau gratuitement pour vous.

photo de profile de Anna

Écrit par Anna

Rédactrice en chef chez modele-lettres.com

printer

Imprimé dans la journée

Imprimé dans la journée pour toute
commande passée avant 18h.

printer

Service basé en France

Imprimé en France dans notre centre
d’impression en Creuse.

printer

Satisfait ou ré-imprimé !

Un problème ? Nous postons à nouveau
gratuitement pour vous.

Dans quelle situation peut-on démissionner en CDD ?

Un contrat à durée déterminée (CDD) est un contrat de travail qui lie un salarié à un employeur pour une durée limitée. Cependant, il existe des situations où un salarié peut mettre fin à un CDD avant la date prévue. Voici les circonstances dans lesquelles cela est possible :

Accord amiable avec votre employeur

Il est important de souligner que l'accord amiable est une solution bénéfique pour les deux parties. Cela permet au salarié de partir sans complications juridiques et à l'employeur d'organiser le travail pour limiter les perturbations. Les discussions devraient aborder des sujets tels que le transfert de responsabilités, la formation d'un remplaçant potentiel et la finalisation des projets en cours. Par exemple, si le salarié travaille sur un projet clé, l'employeur peut demander un délai pour permettre une transition en douceur.

Faute grave de l’employeur

En cas de faute grave de l'employeur, le salarié doit garder à l'esprit qu'il est essentiel de documenter les infractions. Les preuves peuvent inclure des courriels, des témoignages de collègues, ou des rapports médicaux si la faute concerne des conditions de travail dangereuses. Par ailleurs, engager une procédure légale peut parfois être nécessaire si l'employeur conteste la validité de la démission pour faute grave. Il peut également être utile de consulter un avocat spécialisé en droit du travail pour s'assurer que toutes les démarches sont effectuées correctement.

Raison médicale

En ce qui concerne les raisons médicales, il est recommandé de discuter avec le service des ressources humaines pour s'assurer que les procédures sont respectées. Certains employeurs proposent des ajustements raisonnables ou des congés pour raisons médicales, ce qui pourrait éviter la démission. Si la démission est inévitable, assurez-vous que le certificat médical est complet et mentionne clairement l'incapacité à poursuivre le travail. Cela évitera des questions ultérieures sur la légitimité de votre départ.

Démission pour un CDI

La possibilité de démissionner pour un CDI encourage les salariés à saisir des opportunités de carrière à long terme. Cependant, il est important de faire preuve de transparence avec votre employeur actuel. Informez-le dès que possible pour lui donner le temps de trouver un remplaçant. Si vous avez des responsabilités spécifiques, proposez d'aider à la transition ou de former le nouveau venu. Cela peut contribuer à maintenir une relation professionnelle positive, ce qui est utile si vous avez besoin de références dans le futur.

Cas de force majeure

Le concept de force majeure est assez large et peut couvrir diverses situations exceptionnelles. Cela peut inclure des catastrophes naturelles telles que des tremblements de terre, des tempêtes, des incendies ou des inondations. De plus, d'autres événements comme des épidémies ou des pandémies peuvent également être considérés comme des cas de force majeure. Dans ces situations, le salarié a généralement le droit de démissionner sans préavis ni pénalité, car ces événements rendent la poursuite du travail impossible ou dangereuse.

Pour prouver qu'un cas de force majeure s'applique, vous devrez peut-être fournir des preuves tangibles de l'événement. Cela peut être des rapports météorologiques, des déclarations des autorités locales, ou d'autres documents officiels confirmant la situation. Une fois ces preuves réunies, le salarié peut démissionner en expliquant clairement la situation à son employeur.

Quelle est la période de préavis pour quitter un CDD ?

La période de préavis pour quitter un CDD dépend des termes du contrat et des motifs de démission. Dans la plupart des cas, le CDD ne permet pas de démissionner sans conséquences, sauf dans des situations exceptionnelles telles que celles mentionnées plus haut. Lorsque le préavis est requis, voici quelques points à prendre en compte :

  • Durée du préavis : En règle générale, le préavis est de quelques jours à quelques semaines, selon le temps restant dans le contrat. Si le CDD approche de sa fin, le préavis peut être plus court. Si le contrat est encore dans sa première moitié, le préavis pourrait être plus long.
  • Respect du préavis : Respecter le préavis est crucial pour éviter des complications juridiques ou financières. En démissionnant sans respecter le préavis, le salarié pourrait être tenu de payer des indemnités à l'employeur pour la perte de travail ou le coût du remplacement.
  • Accord amiable : Dans certains cas, le préavis peut être modifié par un accord amiable entre le salarié et l'employeur. Cela peut permettre au salarié de quitter le poste plus rapidement, sans subir de sanctions.
  • Cas exceptionnels : Si la démission est due à une faute grave de l'employeur ou à un cas de force majeure, le préavis peut ne pas s'appliquer. Dans ces cas, le salarié peut quitter le poste immédiatement, à condition de pouvoir prouver les circonstances exceptionnelles.

Les conséquences de la rupture d’un CDD

Rompre un CDD avant son terme peut avoir des conséquences pour le salarié et l'employeur. Voici les implications possibles :

  • Conséquences financières : Les conséquences financières de la démission d'un CDD peuvent être significatives, surtout si le salarié n'a pas de motif légitime pour mettre fin au contrat. En plus des pénalités financières possibles, les employés peuvent perdre des avantages comme les allocations chômage. Cela peut rendre la transition vers un nouvel emploi plus difficile. De plus, il peut y avoir des frais liés au remboursement d'indemnités ou à des poursuites judiciaires si l'employeur décide de contester la démission.
  • Perte de droits : La démission anticipée d'un CDD peut également entraîner la perte de certains droits, comme les allocations chômage. Pour bénéficier des allocations, le salarié doit avoir des raisons valables pour quitter son emploi. Une démission non justifiée pourrait entraîner un refus des allocations.
  • Réputation professionnelle : Une rupture prématurée du contrat peut affecter la réputation professionnelle du salarié. Cela peut rendre difficile la recherche d'un emploi futur, car les employeurs potentiels pourraient voir cela comme un manque d'engagement ou de fiabilité.

Que doit contenir la lettre de démission pour un CDD ?

La lettre de démission pour un CDD doit être claire et concise, tout en fournissant suffisamment d'informations pour éviter des malentendus. Voici ce qu'elle doit contenir :

  • Coordonnées du salarié : Incluez votre nom complet, adresse, numéro de téléphone, et éventuellement votre adresse e-mail. Ces informations permettent à l'employeur de vous contacter si nécessaire.
  • Numéro du contrat : Mentionnez le numéro de votre CDD ou toute autre référence qui permettra à l'employeur de localiser facilement votre dossier.
  • Date de démission : Indiquez clairement la date à laquelle vous souhaitez quitter votre poste. Cela donne à l'employeur le temps de planifier le remplacement ou de réorganiser le travail.
  • Motif de démission : Bien que ce ne soit pas obligatoire, vous pouvez indiquer brièvement la raison de votre démission. Cela peut aider à clarifier la situation et à éviter des malentendus.
  • Signature : Assurez-vous de signer la lettre pour la rendre officielle. Sans signature, la lettre pourrait ne pas être acceptée comme preuve de votre démission.

À qui et comment remettre sa lettre de démission pour un CDD ?

Lorsque vous avez rédigé votre lettre de démission, il est important de savoir à qui la remettre et comment la transmettre de manière sûre. Voici quelques conseils :

  • Destinataire : Votre lettre de démission doit être adressée à la personne responsable des ressources humaines ou à votre superviseur direct. Si vous travaillez dans une petite entreprise, vous pouvez également l'envoyer au propriétaire ou au gestionnaire.
  • Méthode de livraison : Pour garantir la preuve de réception, il est recommandé d'envoyer la lettre par courrier recommandé avec accusé de réception. Cela vous permettra d'avoir une preuve que votre démission a été reçue et à quelle date.
  • Délai de remise : Remettez votre lettre de démission avec un délai suffisant pour respecter le préavis. Cela permet à l'employeur de se préparer à votre départ et à vous d'éviter des complications juridiques ou financières.
  • Conservation des copies : Conservez une copie de votre lettre de démission pour vos propres archives. Cela vous servira de preuve en cas de contestation ou de malentendu.
  • Confirmation de réception : Une fois que vous avez remis votre lettre, assurez-vous de recevoir une confirmation de réception par écrit ou par e-mail. Cela vous donnera l'assurance que votre demande a été reçue et qu'elle est en cours de traitement.

En plus de la méthode de livraison, pensez à l'importance du timing. Remettre votre lettre de démission trop tard peut compliquer la recherche d'un remplaçant ou le réaménagement du travail. Ainsi, respecter le délai de préavis est essentiel pour maintenir des relations professionnelles positives et éviter des complications légales.

Exemple de lettre de démission CDD

Une lettre de démission d'un CDD doit être aussi brève que claire et précise quant aux informations qu’elle contient. Aussi, on doit la rédiger avec tact en observant une certaine forme de politesse à l’égard du ou de la destinataire, telle que dans le modèle qui suit :

(Vos prénom et nom)

(Votre adresse physique)

(Vos e-mail et n° de téléphone)

Destinataire :

(Nom et prénom de l’employeur ou nomination de l’entreprise)

(Son N° d’identification)

(Son Adresse physique)

(Ses e-mail et N° de téléphone)

Objet : Démission d’un CDD

Lettre recommandée avec A/R

Le (date du jour) à (Lieu)

Madame/Monsieur,

Je vous joins la présente afin de vous faire part de ma démission de mon poste de (fonction occupée) que j’occupe au sein de votre entreprise sous contrat CDD depuis le (date de votre embauche).

Je souhaite rompre mon contrat de manière anticipée pour la raison suivante (motif simple de votre départ).

Je reste à votre disposition pour discuter des modalités dues à ma démission et pour décider ensemble de la date effective de mon départ.

Lors de mon dernier jour de présence au sein de votre effectif, je vous saurai gré de bien vouloir me remettre mon solde de tout compte, mon certificat de travail, ainsi que mon attestation pôle emploi.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Madame/Monsieur, mes salutations les plus distinguées.

(Vos nom et prénom + votre signature)

Attention

A l'exception des cas cités plus haut, il est possible que le salarié soit amené à devoir payer des indemnités en cas de démission d'un CDD. Cependant, la réciproque est vraie et un employeur ne peut pas non plus rompre un CDD en dehors des cas indiqués.

Frequently asked questions

Suis-je obligé de respecter le délai de préavis en cas de rupture de CDD ?

Ais-je droit à des indemnités chômage si je démissionne de mon CDD ?

Fâché avec mon employeur, puis-je rompre mon contrat dès demain ?